Une ville éducative

Ville-educativeLes jeunes familles qui vivent ou qui viennent s’installer à Bayonne attendent légitimement le meilleur pour l’éducation de leurs enfants. Pour répondre à leur attente, nous plaçons la politique éducative au coeur de nos priorités municipales. Dans des écoles qu’il faudra rénover et mieux doter, il s’agira de réussir la réforme des rythmes scolaires en mettant à la disposition de l’éducation de nos enfants le riche patrimoine humain et culturel de notre ville.

Un plan ambitieux de rénovation des écoles

Afin d’offrir un accueil de qualité dans l’ensemble des écoles publiques de notre ville, nous engagerons un effort de modernisation de leurs locaux. Nombre d’écoles bayonnaises sont installées dans des bâtiments devenus aujourd’hui vétustes ou mal adaptés. La première priorité de notre politique éducative sera donc la mise en oeuvre d’un plan pluriannuel d’investissements (PPI) de rénovation des écoles communales, sur l’exemple des investissements réalisés par le Conseil régional et le Conseil général pour rénover les lycées et collèges bayonnais (Paul-Bert, Louis-de-Foix, Marracq, Camus,…).Afin de répondre au développement démographique et urbain des nouveaux quartiers, nous engagerons la construction des écoles qui manquent aujourd’hui dans les quartiers du Prissé et d’Arrousets-Séqué, ou encore la réhabilitation de l’école Jules-Ferry.

Bayonne-ecole-Jules-Ferry

Nous mettrons à niveau la dotation de nos écoles élémentaires en équipement numérique de travail (matériel informatique, tableaux numériques, etc.) et en moyens pédagogiques satisfaisants pour permettre aux enseignants d’assurer un enseignement moderne. Les petits Bayonnais bénéficieront ainsi des technologies de notre temps pour apprendre à construire leur avenir.

Bayonne-cantineConstruire ensemble la « ville apprenante »

L’école demeurant non seulement le lieu privilégié des apprentissages fondamentaux, mais aussi celui de la socialisation et de l’éducation à la citoyenneté, les enfants bayonnais doivent pouvoir « s’éduquer tout au long de la ville ».

Cette ambition éducative n’aura de sens que dans la mesure où elle s’inscrit dans un projet partagé. La concertation trouvera ici toute sa place en associant les différents acteurs de l’enseignement et du temps périscolaire. Les conseils d’école redeviendront des lieux d’écoute réciproque et d’échanges. La Ville associera dans cette démarche les parents et leurs représentations associatives, l’Éducation Nationale et les équipes pédagogiques, les centres de loisirs, les associations culturelles, sportives et citoyennes oeuvrant en direction de la jeunesse. Cette concertation facilitera l’élaboration et l’application d’un Projet Éducatif Territorial ayant pour ambition de réduire les inégalités d’accès au savoir.

Bayonne-periscolaireAvec la semaine des quatre jours et demi, la réforme des rythmes scolaires représente une opportunité pour actionner les leviers culturels, sportifs et citoyens qui enrichiront l’éducation de nos enfants. Nous tirerons parti de la richesse du tissu associatif et des ressources du patrimoine bayonnais en la matière : nos rues, nos musées, nos monuments, nos espaces naturels ou agricoles, mais aussi les femmes et les hommes qui les font vivre à travers les activités culturelles, sportives ou économiques sont autant d’occasion pour nos enfants d’élargir leurs horizons. Avec son histoire, ses langues et son identité forgée par la confluence des traditions et des immigrations anciennes ou récentes, Bayonne, ville de brassage, offre à ses enfants l’opportunité d’une éducation ambitieuse et ouverte qui ne se contente pas d’apprendre seulement à lire, écrire et compter.

Conformément aux orientations linguistiques mises en place par l’Éducation nationale et les collectivités locales en faveur des langues régionales, nous veillerons à conforter l’offre d’enseignement et d’éducation en langue basque, bilingue ou immersif, y compris sur les temps périscolaires. Nous soutiendrons également la crèche bascophone Luma à Balichon.

Bayonne-enseignementUne éducation ouverte

La réforme des rythmes scolaires est aussi un enjeu d’organisation très concret pour les familles : il faudra en tenir compte. Nous travaillerons ainsi à un élargissement des modes de garde adapté à des rythmes de vie et de travail en pleine mutation depuis ces dernières années. Pour mieux répondre aux besoins des familles, la Ville favorisera aussi l’accueil scolaire des enfants bayonnais de moins de trois ans : la mise en place de « classes passerelles » facilitera l’intégration scolaire des jeunes enfants n’ayant jamais fréquenté une structure d’accueil collectif. De même, nous rechercherons des solutions de garde avec horaires adaptés pour répondre aux contraintes des parents dont les professions comportent des horaires atypiques.

Sur la tarification de la restauration scolaire des écoles maternelles et élémentaires, nous maintiendrons une tarification sociale progressive sans facturer davantage que le coût du repas aux familles. Ceci avec une restauration de qualité, tant sur le plan nutritionnel que sanitaire, en privilégiant les produits locaux de qualité et de circuit court.

Bayonne-numerique

Les commentaires sont fermés.