Une ville conviviale et partagée

Ville-conviviale-et-partagee

Bayonne a hérité de son histoire et de son environnement un art de vivre qu’on lui envie et auquel il faut rester fidèle. C’est la preuve qu’une ville compacte et peuplée ne signifie pas une ville où la qualité de vie serait sacrifiée, tout au contraire ! La contrepartie de la densification urbaine devra être la mise en valeur de notre cadre de vie, de nos espaces publics pour mieux les partager et y renouveler la tradition de forte sociabilité bayonnaise.

Préserver notre équilibre de ville

La volonté de recentrer le développement urbain sur le coeur d’agglomération ne doit pas signifier une urbanisation à outrance : les espaces naturels et agricoles qu’abrite encore notre ville doivent être préservés et même valorisés. Il en va de l’équilibre de ville que nous souhaitons conforter. La densification se traduira donc essentiellement à travers le renouvellement des emprises déjà bâties (la réhabilitation des logements vétustes et vacants du centre ancien et du Petit-Bayonne, ou l’aménagement urbain du quai de Lesseps, …), et le long des axes de transports et des pôles traditionnels de centralité et d’urbanité afin que l’habitat ne soit pas déconnecté des lieux d’activités, des services et d’une desserte satisfaisante.

Dans le même esprit, nous nous attacherons à améliorer la vie de proximité dans les quartiers en y favorisant l’implantation ou le développement de commerces et de services de proximité qui épargneront à leurs habitants des déplacements fastidieux : ainsi à Arrousets/Séqué, aujourd’hui isolés et mal desservis, qui auront aussi besoin d’être dotés d’une école.

Bayonne-piétonneDes quartiers mieux équipés

Nous agirons avec les bailleurs sociaux et notamment l’organisme bayonnais HSA pour poursuivre la réhabilitation du parc locatif ancien de logements et de leurs abords : après Breuer (« grande ZUP »), d’autres quartiers et d’autres résidences (Grand Basque, Citadelle, Bedat, etc.) doivent à leur tour être rafraîchis.

Des places requalifiées

Les travaux des lignes de bus en site propre donneront lieu à une requalification urbaine des axes traversés, notamment entre la rue Maubec et les Allées Paulmy : la place de la République à Saint-Esprit, mais également la place de la Liberté et la rue Bernède. Ce sera l’occasion d’insuffler une nouvelle vie à ces espaces très citadins rendus aux Bayonnais et à leurs visiteurs, pour en faire des lieux de vie, d’agrément et de culture. Nous engagerons la réflexion autour de la vocation et de l’aménagement du mail Chaho Pelletier, propice à l’accueil d’événements commerciaux (marchés), festifs ou culturels.

Dans le même esprit, nous poursuivrons la mise en valeur des quais de la Nive et de l’Adour, ainsi qu’une politique de piétonisation raisonnée : le centre ancien reste avant tout un lieu habité qui a vocation à l’être davantage encore. Ses résidents doivent pouvoir y bénéficier de facilités d’accès. L’utopie angélique d’un centre ville sans voiture serait un contresens s’il devait se traduire par un centre-ville sans habitant ! Nous nous attacherons justement à traiter de manière la plus globale et la plus raisonnable possible la question du stationnement aujourd’hui illisible et sans cohérence. Les places supprimées par la requalification devront être remplacées.

Bayonne-parking

Des espaces d’agrément citadins

Une ville dense et populaire a besoin d’espaces d’agrément et de loisirs pour que la vie citadine puisse y Douves-Mousserollestrouver une respiration interne. Dans cet esprit, nous proposerons un programme global d’aménagement des douves et des remparts de Mousseroles et de Lachepaillet : promenades, parcours santé/loisirs, jeux d’enfants, équipements sportifs, espaces de détentes, et même accueil de spectacles ou d’événementiels provisoires pourront y trouver leur place pour le plus grand bonheur des Bayonnais de toutes générations.

Valoriser la ceinture verte bayonnaise

Notre ville dispose aussi d’un large patrimoine agricole et naturel trop méconnu qu’il s’agira de valoriser et de mieux mettre à la disposition de nos concitoyens : la ceinture verte de Bayonne Nord, qui court de Saint-Étienne au Moulin de Pey et au Château de Ségur en passant par Habas, mérite d’être préservée mais surtout valorisée pour en faire le poumon vert de notre ville sur la rive droite, au moyen de conventions et de partenariats avec les agriculteurs bayonnais qui connaissent ce secteur mieux que quiconque.

Bayonne-jardins-partagesJardins familiaux et jardins partagés

Parce que chaque citadin ou presque rêve de son petit coin de verdure, nous rechercherons les sites qui permettront d’accroître l’offre de jardins familiaux pour lesquels on compte plusieurs centaines de Bayonnais en liste d’attente. La formule des jardins partagés permettra d’élargir et de mutualiser les usages en renforçant les échanges et le lien social entre citadins-jardiniers, et en respectant des chartes d’utilisation conformes aux principes environnementaux.