Une ville rayonnante

Ville-rayonnante

Le potentiel culturel bayonnais est riche mais insuffisamment exploité aujourd’hui. Il s’agit pourtant d’un levier que nous entendons actionner pour donner du sens à la vie collective. La culture construit notre identité mais aussi la démocratie et l’épanouissement social en rapprochant les habitants. La culture est enfin une porte et une ouverture : pour participer au monde, à l’universel et s’en nourrir, mais aussi pour rayonner et contribuer à l’attractivité de notre ville.

La culture pour nourrir notre démocratie

Parce que la culture est un instrument formidable d’émancipation démocratique et sociale, sa mise à la portée de tous sera une priorité municipale. La culture s’adressera d’abord aux jeunes à travers notre Projet éducatif dans les écoles, et en appuyant les associations et les initiatives valorisant la création culturelle dans les domaines de la musique et du spectacle. Nous soutiendrons également l’implantation des structures de musiques actuelles et de culture numérique.Bayonne-musique

Au-delà de la jeunesse nous porterons une attention sur toutes les générations. Équipement culturel majeur d’une politique municipale ouverte et gratuite, la médiathèque-bibliothèque de centre-ville sera rénovée et modernisée. Nous y favoriserons la lecture plaisir, documentaire, éducative et l’utilisation des technologies modernes d’accès aux productions culturelles. L’annexe de la place des Gascons sera incluse dans le plan de modernisation. Nous développerons des liens d’usage avec la bibliothèque universitaire du campus de la Nive et le pôle d’archives départementales. Nous proposerons une mise en réseau des bibliothèques-médiathèques de l’agglomération.

Bayonne-cultureL’accessibilité à la culture devra s’inscrire dans les quartiers, au plus près de la population. Au Petit-Bayonne, nous ferons émerger un pôle culturel en proposant un parcours coordonné des musées. Nous engagerons la rénovation du musée Bonnat actuellement fermé. Nous rendrons au Musée Basque le dynamisme et l’attractivité qui devraient être les siens. Nous oeuvrerons pour le retour des collections Gramont à Bayonne, où se trouve leur place.

À Saint-Esprit, pour compléter le transfert consensuel du cinéma d’art et essai sur les quais, nous souhaitons conforter la vocation culturelle du site historique de l’Atalante en y proposant l’implantation d’un pôle de spectacle vivant.

La culture pour nourrir notre identité

Ville d’art et d’histoire, notre ville doit être un écrin pour la culture vivante. Nous utiliserons le patrimoine urbain et les espaces naturels de notre cité pour y proposer des événements culturels, festifs et conviviaux.

Nous soutiendrons les initiatives en faveur du patrimoine immatériel et historique, à l’exemple de l’action menée au sein du quartier Beyris autour des camps de prisonniers du Polo. Nous apporterons notre soutien aux Maisons de la Vie Citoyenne (MVC) afin d’encourager ce type de démarches notamment à l’occasion des commémorations des deux guerres mondiales.

Nous soutiendrons les langues vivantes à Bayonne : le basque, le gascon mais aussi l’ensemble des langues issues des immigrations successives qui ont façonné notre ville. Nous relancerons l’initiative citoyenne d’un festival des langues et des cultures à Sainte-Croix.

Nous favoriserons la réappropriation des Fêtes de Bayonne par les Bayonnais en créant un outil participatif et citoyen : la Régie publique des Fêtes. Nous labéliserons les associations culturelles et festives (peñas) impliquées dans la vie bayonnaise. Nous ferons une part plus large aux spectacles vivants et à la musique de rue. Nous veillerons à la valorisation de la culture taurine, partie prenante de l’identité et du patrimoine bayonnais, sans que le coût des corridas ne soit supporté par les contribuables.Bayonne-Musee-basque

La culture pour nourrir notre rayonnement

Nous définirons un calendrier culturel lisible et cohérent en installant un événement populaire fort qui manque actuellement dans la saison estivale, à côté de nos fêtes traditionnelles et de notre temporada. Nous développerons des liens culturels et des actions de promotion en direction du transfrontalier (Donostia 2016 capitale européenne de la culture ; jumelage avec Pampelune) et du grand Sud-Ouest (Bordeaux, Toulouse). La culture aura vocation ici à participer à l’attractivité de la ville comme un atout de taille pour ses activités touristiques et commerciales.

Nous travaillerons étroitement dans l’agglomération, avec le département et la région, afin d’améliorer la coordination des politiques culturelles et la rationalisation de leur gestion. Cette mutualisation permettra un renforcement d’outils déjà existants, tels que la Scène Nationale, la Cité des Arts et le Conservatoire de musique et de danse pour lequel nous envisageons une plus grande ouverture aux pratiques amateurs, jeunes et adultes.